CDR WineLab

La réalisation d’un laboratoire de contrôle de la qualité à la cave, est-il un facteur déterminant pour la définition de la qualité du vin? Quelles sont les difficultés que l’on peut rencontrer lors de la réalisation du contrôle à la cave? Quelles sont les solutions pouvant simplifier le contrôle de la vinification? Pour approfondir ces questions, veuillez télécharger l’article LE CONTRÔLE COMPLET DE LA VINIFICATION DANS UN SEUL INSTRUMENT D’ANALYSE

La micro-oxygénation et la macération sont deux phases très importantes de la vinification qui pèsent sur la stabilité et la qualité du vin. Ces deux processus sont liés à la teneur et aux caractéristiques des polyphénols présents dans le vin. Le contrôle de l’évolution de ces composés dans le temps est un outil fondamental dont dispose le vigneron pour mieux gérer les processus de vinification et garantir la qualité du produit fini.

Téléchez l’article « Gérer au mieux la macération et la micro-oxygénation en vinification » pour découvrir les méthodes les plus efficaces pour contrôler les paramètres qui ont une influence sur ces processus et effectuer les opérations nécessaires pour obtenir un vin stable et de qualité.

Les caractéristiques d’un vin naissent du moût qui l’a généré. Son contrôle analytique en phase de pré-fermentation est une condition essentielle pour obtenir un vin de qualité. Acidité totale, pH, sucres, acidité volatile ne sont que quelques exemples d’analyses qui permettent un contrôle analytique soigné du moût, avant et pendant la fermentation alcoolique. Ces analyses pourraient ne pas être suffisantes pour obtenir un vin de qualité en cas de vendanges dans des conditions climatiques particulièrement chaudes et sèches ou fraîches et pluvieuses. Dans des années particulières, il est fondamental de pouvoir déterminer simplement et rapidement également l’acide gluconique, l’APA et l’acide malique. Voyons quand

La phase qui précède la fin de la fermentation alcoolique est très importante dans le processus de vinification. C’est exactement durant cette phase que l’analyse de la teneur en sucres est fondamentale pour la continuation de ce processus. CDR a développé un nouveau test des sucres fermentescibles par lequel il est possible de déterminer, outre la valeur du glucose et du fructose, également la valeur du saccharose, qui est utile en cas de « sucrage ».

Quelles sont les méthodes normalement suivies pour l’analyse des sucres dans le vin ? Quels problèmes entraînent-elles ? Quelles sont les différences entre ces méthodes ? Voici une comparaison entre la méthode enzymatique, la méthode chromatographique et le titrage des sucres réducteurs (méthode Fehling)

Un des processus principaux qui influencent la stabilité biologique et organoleptique du vin est la fermentation malolactique, connue aussi comme fermentation secondaire. À travers ce processus, le vin perd de son acidité, acquiert de la souplesse et est caractérisé par des arômes plus complexes et mûrs. Voici quelques concepts importants pour comprendre et contrôler la fermentation malolactique.

À l’occasion de la Journée du Vin, organisée à Ljubljana en novembre dernier, Simone Bellassai a montré à un public d’œnologues, producteurs et techniciens comment le système CDR WineLab< simplifie et accélère les analyses du vin et du moût

Demandez une offre!