CDR WineLab

CDR WineLab®, le système d’analyse du vin, a participé avec un stand virtuel à l’Unified Wine & Grape Symposium 2021. Si vous avez manqué la présentation tenue lors du Unified Wine & Grape Symposium 2021 par Dr. Simone Bellassai, chimiste, œnologue et responsable de la division CDR FoodLab®, regardez le diaporama pour découvrir à quel point il est facile et rapide d’effectuer des analyses sur le vin et le moût avec CDR WineLab®. Regardez la présentation vidéo de CDR WineLab® …

Alessandra Biondi Bartolini, ingénieur agronome, en collaboration avec CDR srl et Parsec srl, a réalisé un projet expérimental pour vérifier s’il est possible d’utiliser certains des paramètres chimiques qui caractérisent le contenu polyphénolique d’un vin rouge, afin de gérer au mieux le processus de micro-oxygénation. L’essai a eu lieu en collaboration avec la cave Marchesi Mazzei à Castellina in Chianti, en Italie. Pour en savoir plus sur le projet, sur les tests effectués et sur les résultats obtenus, téléchargez l’article « Micro-oxygénation, une expérience pour étudier une approche multiparamétrique et un système d’aide à la décision

La réalisation d’un laboratoire de contrôle de la qualité à la cave, est-il un facteur déterminant pour la définition de la qualité du vin? Quelles sont les difficultés que l’on peut rencontrer lors de la réalisation du contrôle à la cave? Quelles sont les solutions pouvant simplifier le contrôle de la vinification? Pour approfondir ces questions, veuillez télécharger l’article LE CONTRÔLE COMPLET DE LA VINIFICATION DANS UN SEUL INSTRUMENT D’ANALYSE

La micro-oxygénation et la macération sont deux phases très importantes de la vinification qui pèsent sur la stabilité et la qualité du vin. Ces deux processus sont liés à la teneur et aux caractéristiques des polyphénols présents dans le vin. Le contrôle de l’évolution de ces composés dans le temps est un outil fondamental dont dispose le vigneron pour mieux gérer les processus de vinification et garantir la qualité du produit fini.

Téléchez l’article « Gérer au mieux la macération et la micro-oxygénation en vinification » pour découvrir les méthodes les plus efficaces pour contrôler les paramètres qui ont une influence sur ces processus et effectuer les opérations nécessaires pour obtenir un vin stable et de qualité.

Les caractéristiques d’un vin naissent du moût qui l’a généré. Son contrôle analytique en phase de pré-fermentation est une condition essentielle pour obtenir un vin de qualité. Acidité totale, pH, sucres, acidité volatile ne sont que quelques exemples d’analyses qui permettent un contrôle analytique soigné du moût, avant et pendant la fermentation alcoolique. Ces analyses pourraient ne pas être suffisantes pour obtenir un vin de qualité en cas de vendanges dans des conditions climatiques particulièrement chaudes et sèches ou fraîches et pluvieuses. Dans des années particulières, il est fondamental de pouvoir déterminer simplement et rapidement également l’acide gluconique, l’APA et l’acide malique. Voyons quand

La phase qui précède la fin de la fermentation alcoolique est très importante dans le processus de vinification. C’est exactement durant cette phase que l’analyse de la teneur en sucres est fondamentale pour la continuation de ce processus. CDR a développé un nouveau test des sucres fermentescibles par lequel il est possible de déterminer, outre la valeur du glucose et du fructose, également la valeur du saccharose, qui est utile en cas de « sucrage ».

Quelles sont les méthodes normalement suivies pour l’analyse des sucres dans le vin ? Quels problèmes entraînent-elles ? Quelles sont les différences entre ces méthodes ? Voici une comparaison entre la méthode enzymatique, la méthode chromatographique et le titrage des sucres réducteurs (méthode Fehling)

Demandez une offre!